La tribu Mursi

Le peuple Mursi est un peuple semi-nomade du sud du pays, vivant en bordure de la rivière Omo. Les Mursi ont peu de contacts avec les autres tribus. Les hommes, farouches guerriers, ne quittent jamais leur vieille kalachnikov. C’est l’un des derniers peuples d’Afrique dont les femmes portent encore des plateaux parant leur lèvre inférieure. De nos jours, cet ornement serait uniquement symbolique. Seules les femmes de caste élevée sont en droit de le porter. Cette coutume du disque labial est retrouvée chez les Surma.

Les femmes portent aussi en parure des colliers faits de coquillages ou de perles et se rasent le crâne. Les femmes arborent également des scarifications sur l’épaule qui constituent leur « carte d’identité » tribale tandis que colliers, bracelets, sourires espiègles, regards canailles et peintures mammaires trahissent un désir de plaire, surtout au moment du donga, quand les combattant ont acquis le droit de convoiter une compagne.

Les Mursi vivent en parfaite symbiose avec l’environnement. Ils forment un groupe homogène, régi par des dogmes séculaires et des rituels ancestraux. Ils ont peu d’interactions, même pacifiques, avec les autres peuples de la région et combattent farouchement. Pour développer l’agressivité et façonner agilité et endurance chez les futurs guerriers, les Mursi mettent en scène des combats au bâton. Les participants se dessine sur le corps, à la peinture blanche, des motifs symboliques qui leur assurent la protection de forces surnaturelles.

Partez à la découverte des peuples éthiopiens :

Circuit « Les tribus de la Vallée de l’Omo »

Commenter

  • (ne sera pas publié)

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>